Spread the love

Le 7 février 1991, a été créé lors d’une réunion au Sénat de la République Française, le CONSEIL INTERNATIONAL DE LIAISON POUR UNE AUTORITE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT (CILAME) à la suite d’une conférence qui avait eu lieu sur le thème de l’écologie mondiale le 2 décembre 1989.

Le CILAME décide donc d’agir pour que les décideurs politiques mettent tout en oeuvre afin de faire accepter le principe de limitation de la souveraineté nationale de chaque Etat en faveur d’une souveraineté supranationale, véritable Autorité Mondiale de l’Environnement, dotée d’un pouvoir réel de contrôle et de coercition.

Dans l’immédiat, le CILAME préconise la signature d’une Convention Internationale qui serait ratifiée par tous les Etats membres des Nations Unies et lancerait les bases d’une juridiction arbitrale mondiale pour trancher les litiges relatifs à l’environnement.

D’autres propositions sont présentées par le CILAME, notamment celle de renforcer considérablement les attributions et les moyens du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Le CILAME est un organisme de liaison entre des Organisations Internationales Non-Gouvernementales et de personnalités à l’échelle internationale qui estiment indispensable La création, le plus rapidement possible, d’une Autorité Mondiale de l’Environnement, dans l’esprit de l’APPEL DE LA HAYE. Cette Autorité se constituerait avec le concours de tous les Etats membres des Nations Unies, des Parlements, des OING, des pouvoirs locaux et régionaux, au service de tous les peuples de la planète.

Soutiens

Le Président Olivier Giscard d’Estaing, Corinne Lepage, le Président Cambacérès et la Présidente de Pangee2.00, Nathalie Kesler, se sont rencontrés, le 12 juin 2018, pour soutenir l’appel des citoyens du monde les 17, 18 et 19 novembre 2018 et le lancement de l’idée de la création d’une “Assemblée des peuples du Monde”