Spread the love

À l’automne 2017, trois Japonais, le Dr Mikihiko Ohmori, M. Kazutoshi Abe, professeur de français, M. Toshi Uehara, et M. Klaus Schlichtmann, en tant que conseiller et agent de liaison, ont lancé la «Campagne pour le deuxième article 9 de la Constitution japonaise ». Les constitutions de paix ont un rôle crucial à jouer dans l’établissement d’un véritable système de sécurité collective.

Cette association suit l’idée de faire une proposition à l’Assemblée générale des Nations Unies en initiant le processus d’abolition de la guerre en tant qu’institution. Le «courant normatif» des constitutions de paix – en particulier les articles pertinents des constitutions de la France, de l’Italie, de l’Allemagne et du Danemark, etc. suggèrent qu’un tel processus législatif est possible.

La « Campagne pour la deuxième A-9 de l’AGNU » ou « Campagne SA9 » s’adresse aux plus de 20 nations des Nations Unies sans armée et est donc idéalement placée pour appuyer l’article 9 du Japon et l’adopter comme base d’une résolution pour l’abolition de la guerre en tant qu’institution. En plus d’engager un débat à l’Assemblée générale des Nations Unies sur la question, les pays devraient également adopter des lois dans leurs parlements pour transférer la souveraineté en matière de sécurité aux Nations Unies.

Soutiens

Le Président Olivier Giscard d’Estaing, Corinne Lepage, le Président Cambacérès et la Présidente de Pangee2.00, Nathalie Kesler, se sont rencontrés, le 12 juin 2018, pour soutenir l’appel des citoyens du monde les 17, 18 et 19 novembre 2018 et le lancement de l’idée de la création d’une “Assemblée des peuples du Monde”