Bill Gates et le programme de dépeuplement. Robert F. Kennedy Junior demande une enquête

Depuis plus de vingt ans, Bill Gates et sa fondation, la Fondation Bill et Melinda Gates (FBMG), vaccinent par millions les enfants dans les régions reculées des pays pauvres, principalement en Afrique et en Asie. La majeure partie de leur programme de vaccination a eu des résultats désastreux, provoquant la maladie elle-même (polio, par exemple en Inde) et stérilisant les jeunes femmes (Kenya, avec des vaccins antitétaniques modifiés). Beaucoup de ces enfants vaccinés sont morts. De nombreux programmes ont été réalisés avec le soutien de l’OMS  et – oui – de l’agence des Nations unies responsable de la protection des enfants, l’UNICEF. 

La plupart de ces campagnes de vaccination ont été mises en œuvre sans le consentement éclairé des enfants, des parents, des tuteurs ou des enseignants, ni avec le consentement éclairé, ou avec un consentement falsifié, des autorités gouvernementales respectives. Dans la foulée, la Fondation Gates a été poursuivie en justice par des gouvernements du monde entier, au Kenya, en Inde, aux Philippines – et bien d’autres encore.

Bill Gates a une étrange image de lui-même. Il se voit comme le Messie qui sauve le monde grâce à la vaccination – et par la réduction de la population.

À l’époque où le rapport Rockefeller de 2010 a été publié, avec son scénario encore plus tristement célèbre « Lock Step« (étape de confinement), dont nous vivons précisément le début en ce moment, Bill Gates a parlé de l’utilisation de l’énergie lors d’une émission de TED en Californie, « Innovating to Zero » (Innovation Zéro).

Il a utilisé cette présentation du TED pour promouvoir ses programmes de vaccination, en disant littéralement : « Si nous faisons du bon travail en vaccinant les enfants, nous pouvons réduire la population mondiale de 10 à 15 % ».

Cela ressemble beaucoup à de l’eugénisme.

La vidéo, le premier 6’45 », « La vérité sur Bill Gates et son programme de vaccination désastreux », vous en dira long.

Lisez également « le programme de vaccination mondialiste de Gates : une situation gagnant-gagnant pour la pharmacie et la vaccination obligatoire » par Robert F Kennedy Jr

Robert F Kennedy Jr, un ardent défenseur des droits de l’enfant et activiste anti-vaccination, a lancé une pétition envoyée à la Maison Blanche, appelant à « des enquêtes sur la Fondation Bill et Melinda Gates pour les fautes médicales et les crimes contre l’humanité ».