La DGS autorise la prescription de chloroquine pour combattre le coronavirus

C’est un traitement qui fait beaucoup parler de lui : la chloroquine. Médicament utilisé contre le paludisme, ce médicament peu coûteux est prescrit dans d’autres pays et fait l’objet de polémique dans d’autres. La Direction Générale de la Santé portugaise a pris sa décision. Les patients hospitalisés au Portugal et infectés du coronavirus pourront être traités avec les médicaments contre le paludisme à base de chloroquine ou hydroxychloroquine. Lisbob, l’assistant des expatriés au Portugal, vous dit tout sur l’autorisation de l’utilisation de la chloroquine.

Lisbob est un site gratuit : soutenez-nous !

La DGS autorise la prescription de chloroquine pour combattre le coronavirus

La DGS autorise la prescription de chloroquine pour combattre le coronavirus

Dans la nouvelle règle entrée en vigueur ce jeudi, l’autorité sanitaire portugaise rappelle qu’il n’existe actuellement aucun médicament autorisé pour le traitement de Covid-19, ni aucun vaccin autorisé, mais qu’il existe plusieurs molécules identifiées comme «des candidats thérapeutiques possibles “.

 

«À ce jour, compte tenu des connaissances scientifiques actuelles et des recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), les stratégies thérapeutiques suivantes sont à l’étude, entre autres la chloroquine [paludisme] ou l’hydroxychloroquine [paludisme] ».

Selon les critères d’approche thérapeutique définis par la DGS, les patients admis dans les services pour insuffisance respiratoire ou signes radiologiques de pneumonie peuvent être traités par hydroxychloroquine ou chloroquine pendant au moins sept jours. Il est également admis d’envisager l’ajout de lopinavir / ritonavir.

 

Les patients admis dans les unités de soins intensifs, en revanche, ont tous une indication de pouvoir prendre, en plus d’autres médicaments, du remdesivir, utilisé dans les cas d’Ebola.

Le Portugal a du lire attentivement les rapports du Dr Raoult ;)

Le Portugal a du lire attentivement les rapports du Dr Raoult 😉

Dans sa note, la DGS indique que ces thérapies antivirales peuvent être assimilées selon les critères définis et «avec le jugement clinique» nécessaire.

 

Le Brésil a annoncé de son côté qu’il autoriserait l’utilisation de médicament à base de chloroquine pour traiter les cas graves de covid-19 et la même chose s’est déjà produite dans les pays africains. Cette semaine, le lancement d’un grand essai clinique pour tester quatre traitements expérimentaux contre le coronavirus dans plusieurs pays européens a été annoncé.

L’essai nommé « Discovery » devrait se porter sur 3.200 patients européens en France, en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne, et pourrait également impliquer d’autres pays.

 

L’enjeu est un antiviral conçu initialement pour le virus Ebola, un médicament anti-VIH et un traitement «cousin» de la chloroquine, qui est utilisé dans les cas de paludisme.